Découverte !

Publié le par Bouquiner.net

Découverte !
Découverte !

Pour son premier roman publié en France, Amity Gaige frappe fort. Schroder, est l’histoire d’un père désabusé, menteur pathologique, qui, en plein divorce, va enlever sa fille presque malgré lui et prendre la route. Au détour de ce road trip nous avons rencontré Amity Gaige. Interview.

Pourquoi un tel livre ?

La première inspiration m’est venue quand je suis devenue mère. Quand j’ai eu mon fils, j’ai ressenti un tel amour pour lui qui n’a fait que grandir d’année en année. Mais en même temps j’étais effrayée parce que c’est énormément de responsabilité, vous pouvez faire des erreurs. Avoir un enfant vous change la vie. C’est contradictoire cet amour et en même temps cette peur. J’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur dans mon rôle de mère.

C’est ca le rôle d’auteur, on se base sur ses ressentiments personnels et on extrapole.

Pourquoi utiliser un narrateur masculin ?

C’est plus simple pour moi, ca me permet de prendre de la distance. Comme ça je peux inventer.

C’est aussi une quête identitaire ?

Oui c’est une grande question qu’ont les parents. Est que l’identité de chacun est dans notre culture ou est-ce dans notre âme et personne ne peut la changer. Eric, le personnage principal, essaye de changer son identité civile mais aussi ce qu’il est. Mais il n’y arrive pas vraiment. Il pense qu’en changeant de nom il peut devenir heureux. Mais ca ne marche pas comme ça.

Qu’est ce qu’a pensé votre mari quand il a lu votre livre ?

Mon mari est un gros lecteur. Il peut lire n’importe quoi il n’a pas de jugement sur les actes des gens. Il aime juste les bonnes histoires. Il a simplement été ému. Il me connaît par cœur donc il sait que ce livre ne parle pas de lui (rires). C’est un excellent père.

Certains passages sont difficiles à écrire pour une mère, avez vous été tentée d’arrêter en cours de route ?

Non bien que certains passages ont été plus compliqués que d’autres.

Lesquels ?

Un passage sur la relation du héros avec son père dont je ne peux pas trop parler dans spoiler le livre. Il y a eu aussi la fin que j’ai retravaillée une ou deux fois.

Ce livre est le premier publié en France mais c’est mon troisième. Donc je suis plus aguerrie, plus à l’aise dans l’écriture.

Les lecteurs français ne vous connaissent pas encore. Quel est votre parcours ?

Aujourd’hui je vis dans une petite ville du Connecticut, mais j’ai grandi en nouvelle Angleterre, dans le nord des Etats-Unis, puis j’ai vécu un peu à New York. J’ai beaucoup bougé étant enfant à cause du travail de mon père qui était proviseur. J’ai été journaliste littéraire, entre autre au New York Times puis j’ai écrit des nouvelles. En fait j’adore écrire, quel qu’en soit la forme.

Quelles ont été vos influences pour devenir écrivaine ?

Quand j’étais enfant j’étais très sensible et curieuse de tout ce qui m’entourait mais solitaire en même temps parce qu’on déménageait beaucoup. Très jeune j’écrivais pour décrire tout ce que je voyais autour de moi, ce que je ressentais. Mes parents et mes professeurs trouvaient ça bon, donc j’ai continué. Mon père m’a beaucoup encouragé.

Quelles ont été vos lectures favorites ?

John Updike, Richard Ford, j’adore Virginia Wolf mais aussi Rainer Mairia Rilke

Vous continuez à lire ? Parce que certains écrivains lisent moins pour ne pas être influencé.

Il y a certains auteurs que je peux pas lire sans être trop influencée comme William Faulkner, qui pour moi est un des meilleurs auteur au monde. Mais j’aime lire de la poésie ou des essais, car ca me donne des idées.

Comment travaillez vous ?

Je préfère m’isoler pour écrire. Je vais souvent dans une cabane dans le Vermont coupée du monde et c’est là que je préfère écrire. Ca fait un peu clichée mais c’est la vérité. Et puis quand je suis en ville, je suis trop distraite par les tentations d’aller au théâtre, au cinéma, voir des expositions ou même faire du shopping.

Mais là je vais me remettre à écrire mon prochain roman !

Schroder
Amity Gaige
Belfond

Publié dans Romans, Interviews

Commenter cet article