Neverhome : Quand une femme rend les armes

Publié le par Bouquiner.net

Neverhome : Quand une femme rend les armes

Avec Neverhome, Laird Hunt raconte l’histoire d’une femme qui, pendant la guerre de sécession, va se déguiser en homme pour aller se battre à la place de son mari.

Avant la guerre, elle s’appelait Constance et était l'épouse d'un fermier à la santé fragile dans l'Indiana. Quand l’heure est venu de partir au front il est évident que c’est elle qui doit partir et lui rester à la maison s’occuper de la ferme. Elle cache alors ses seins sous un bandage douloureusement serré, coupe ses cheveux se fait appeler Ash et va se battre.

Dans un premier temps la vie de l'armée rend Ash terriblement heureux. Sa force physique et prouesses avec un fusil inspirent l'admiration de ses camarades, car il/elle veut prouver son courage. Il est clair qu'elle a ses propres démons et c’est à lui de les combattre.

Ash écrit souvent à Barthélemy, mais plus qu’à son mari resté à la ferme, c’est à l'esprit de sa mère qu’elle livre ses pensées. Au fil du roman, la dichotomie entre Constance et Ash prend forme à tel point qu’il/elle à l’impression de lire des lettres d’un étranger à un autre étranger.

Pourtant, il devient clair que Constance n’est guère motivée par le patriotisme, et qu'une guerre aussi dévastatrice attend son retour à la maison. Un chemin du retour long et difficile tant physiquement qu’intellectuellement.

Loin d’être un roman déguisé sur l’histoire de la guerre civile des Etats-Unis entre le nord et le sud, Neverhome est la confession de Constance qui a fait, pendant la guerre, quelque chose qui la hante.

Ce livre touche des thèmes qui sont en fait très actuel. Le questionnement sur ce qui fait notre identité, la question du racisme américain et des droits des femmes. Toutes les questions qui pouvaient se poser pendant la guerre de sécession, se posent encore aujourd’hui.

Neverhome
Laird Hunt
Ed. Actes Sud
Acheter ce livre

Commenter cet article