Bouquiner.net

Toute l'actu du livre

L’auteure était une pute

L’auteure était une pute

Derrière ce titre un brin racoleur, il y a une vérité : Emma Becker a passé volontairement deux ans dans une maison close à Berlin à exercer le métier de pute et ce n’est pas une insulte, c’est elle qui l’écrit tel quel.

Une auto fiction sous forme d’introspection qui raconte la vie d’une prostituée au quotidien et son rapport à la séduction et à la sensualité. 

 

 

Dès les premières lignes on sent la fascination de l’auteure  pour la sensualité, pour les  femmes, pour le plaisir, pour l’objet mythique qu’est une maison close. À travers sa propre expérience Emma Becker se penche sur ce que ce métier change dans le rapport au désir qu’entretien une femme. Y a-t-il une mécanique du désir. 

 

Après avoir observé le comportement de ses clients et ceux de ses collègues elle s’interroge sur les relations  avec ces hommes qui payent des femmes pour mettre parfois de la distance et essayer de ne pas tomber amoureux.

La maison close du livre en tant que telle ressemble en fait un petit hôtel caché de façon anonyme parmi d’autres immeubles et avec plein de petites chambres sur deux étages, une pension de famille bourgeoise, située dans un quartier très chic de Berlin avec une clientèle très loin des clichés français. Il faut préciser qu’en Allemagne la prostitution est légale et très encadrée. Les maisons closes sont moins taboues qu’en France.

Emma Becker aborde un point de vue toujours difficile d’assumer quand on est une femme : aimer faire l’amour, avoir envie de s’amuser et coucher de façon désinvolte sans se sentir coupable.

 

Alors attention on est ici dans une version idéalisée de la prostitution. Emma Baker a choisi d’exercer ce métier et qui plus est dans le cadre idéal d’un quartier qu’elle a choisi. Elle n’est pas sous la contrainte d’un proxénète ou dépendante de sa condition. On est très loin de la pute du bois de Boulogne ou de Barbès qui exerce sous la contrainte dans un univers de violence ou de misère sociale. Il ne faut pas mélanger les deux mondes.

 

C’est une vision édulcorée hédoniste de la prostitution qui nous est proposée dans ce livre.

 

La Maison
Emma Becker
Ed. Flammarion
Acheter ce livre

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Bouquiner.net sur le portail Overblog

Commenter cet article