Bouquiner.net

Toute l'actu du livre

Les conditions pour réouvrir les librairies ne sont pas encore réunies

Librairie La Griffe Noire à Saint Maur des Fosssés

Librairie La Griffe Noire à Saint Maur des Fosssés

Les conditions d’une réouverture des librairies, fermées depuis dimanche, ne sont pas encore réunies, a estimé le Syndicat de la librairie française (SLF) alors que le ministre de l’Économie a proposé jeudi d'étudier le cas de la réouverture des librairies en concertation avec le ministère de la Culture.

 

"Le coût économique pour notre profession sera considérable et nous avons tous hâte de rouvrir et de retrouver les lecteurs mais, aujourd’hui, la priorité sanitaire prime sur tout autre enjeu, y compris financier", a indiqué le syndicat professionnel des libraires indépendants dans un communiqué. Interrogé jeudi matin sur France Inter, Bruno Le Maire avait évoqué l’hypothèse d’une réouverture des librairies pour répondre à la concurrence d’Amazon. "Je ne vois pas pourquoi ce serait uniquement Amazon qui récupèrerait ce marché au risque de fragiliser les libraires", a notamment expliqué le ministre de l’Économie.

Une réouverture prématurée serait dangereuse

"Sur le fond, nous rejoignons totalement (Bruno Le Maire) pour considérer la librairie comme un commerce de première nécessité et comptons sur son soutien afin qu’aucune librairie ne soit poussée à la fermeture par cette crise majeure", a répondu le SLF. "Néanmoins, a ajouté le syndicat, la profession des libraires ne souhaite pas répondre au risque sanitaire de la poursuite des livraisons de livres par Amazon par le risque supplémentaire qu’engendrerait une réouverture des librairies avec tous les contacts inévitables qu’elle entraînerait entre libraires et clients".

"A l’heure où l’on nous dit que le confinement des personnes n’est pas suffisamment respecté, une réouverture prématurée serait dangereuse", a tranché le SLF. Le SLF avait diffusé mercredi un communiqué dans lequel il soulignait "l’hérésie sanitaire que représente la poursuite des livraisons et des ventes de livres sur les plates-formes internet et dans la grande distribution".

Les libraires indépendants sont divisés sur l'opportunité de rouvrir ou non. "Nous voulons rester fermés", a ainsi indiqué la librairie La Flibuste en banlieue parisienne. "Pas de réouverture des librairies et Amazon doit cesser les livraisons non essentielles", a indiqué cette librairie sur son compte Twitter. La gérante de la librairie des Abbesses à Paris, Marie-Rose Guarnieri, a plaidé quant à elle pour une ouverture, "sur la base du volontariat", deux heures par jour.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Bouquiner.net sur le portail Overblog

Commenter cet article