Bouquiner.net

Toute l'actu du livre

De belles espérances

A travers « Les Grandes Espérances du jeune Bedlam », Georges Hagen rend un vibrant hommage à Dickens. Ce roman d’apprentissage n’est pas sans rappeler « les grandes Espérance » que Dickens publia en 1861. Ce livre, dont le titre est «Tom Bedlam» dans sa version originale, est un superbe roman fleuve qui va vite devenir un classique du genre.
Dans l’Angleterre préindustrielle, Tom Bedlam, vit avec sa mère à Londres dans le quartier misérable de Vauxhall à coté de l’usine de Porcelaine ou travaille la sainte femme. Le jeune Tom y est employé comme commis. Son père, un comédien raté, réapparait épisodiquement quand il est en mal d’argent.
A la mort de sa mère, le jeune Bedlam part faire des études grâce à un mystérieux bienfaiteur et devient médecin. Il part alors en Afrique du sud où il se marie et fonde une famille avec une obsession : être un meilleur père que le sien ne l’a été pour lui.
Grace à son style fait de chapitre court, de rebondissement, d’une multitude de personnages qui se croisent et se recroisent de manières improbables, Georges Hagen nous captive du début à la fin. Exactement comme le faisait Charles Dickens (Bouqui conseil : Répétez ça dans un diner ca fait très cultivé). Les portraits sont une pure merveille. Du mandiant à la petite bourgeoise en passant par le maitre d’école, sans oublier des personnages loufoques comme cette cuisinière qui met le feu à ses vêtements dès qu’elle cuisine, l’atmosphère est baignée d’un réalisme qui nous fait vivre à la fin du XIXe siècle tout le temps ou l'on tourne ces pages.

Les Grandes Espérances du jeune Bedlam
Georges Hagen
Ed. Belfond - 21,50 €
Acheter ce livre

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos


Voir le profil de Bouquiner.net sur le portail Overblog

Commenter cet article