Vous direz « Amen » !

Publié le par Lol

Un avocat, fils du gouverneur, rien que ça ; un clochard psychopathe, normal ; un négociateur aveugle, ben voyons ; une jeune inspectrice, fille du maire, amoureuse qui plus est du négociateur ; un jeune black sauvé du couloir de la mort par l’avocat et du coup son meilleur ami, là c’est vraiment gros… voilà un bon nanar pas crédible, se dit-on ! Et bien que nenni, bien au contraire ! La prière des défunts se lit peut-être en 48 heures… mais d’affilée.


La prière des défunts, ce n’est pas qu’un polar bien ficelé, sans temps mort, aux fausses pistes et rebondissements parfaitement amenés.

Sous une totale maîtrise du thriller, un autre livre apparaît. Des profils psychologiques (ou plutôt névrotiques) plus que des personnages se détachent, des références historiques subtiles résonnent et voilà que les séquelles d’un régime dictatorial s’exhalent pour se mêler aux suées dans lesquelles nous font baigner l’ambiance caribéenne et la culture latino de la Floride.

La véritable maitrise de ce roman est là, dans cette dextérité du mélange des genres. 
Celle-ci s’enrichie d’une vraie trouvaille, une approche sensitive, voire sensuelles des descriptions (rappelons qu’il y a un aveugle dans l’histoire). L’histoire justement commence selon les canons du thriller :

Jack Swyteck, brillant avocat de Miami, s’occupe bénévolement de cas sociaux. Aussi accepte-t-il comme client Falcon, un SDF qui prétend sauter du haut d’un pont si on l’empêche de parler à une inspectrice, fille du maire. 1ère surprise ce clochard, a largement de quoi payer son avocat ainsi que la caution nécessaire à sa remise en liberté… oui, Falcon a bel et bien, depuis des années, 200 000 dollars en espèces qui dorment dans le coffre d’une banque aux Bahamas. Qui est Falcon ?
Pourquoi le cadavre d’une femme, trouvée à sa sortie de prison, dans le coffre de la carcasse de voiture où il a élu domicile. Que fuit-il ?
Dans la chaleur de Floride, les apparences sont trompeuses et… le reste bien sûr ne peut se raconter.

Tout le monde est prié de lire Grippando.

La prière des défunts
James Grippando
Ed. Le Cherche-Midi - 20,90€

Acheter ce livre

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian 05/04/2009 22:45

tu as raison Jérôme, c'est vraiment bien. Tout est rose alors ?
Aplu.