Chabon créé le club des policiers yiddish

Publié le par Bouquiner.net

Imaginez un monde où Israël s’est effondrée et où la plus grande colonie juive s’est établie en Alaska, dans le district de Sitka avec près de deux millions de juifs parlant le yiddish. Voila le décor de « Le club des policiers yiddish » de Michael Chabon, une sorte de polar uchronique débordant d’humour. (Une uchronie est une sorte d’Histoire alternative).


L’inspecteur Meyer Landsman, flic alcoolique plaqué par sa femme enquête sur le meurtre d'un joueur d'échec héroïnomane tué au beau milieu d'une partie. Avec à ses cotés l’inspecteur Berko Shemets, mi-juif mi-indien, il part se frotter aux  « chapeaux noirs verbovers », des juifs ultra-orthodoxes, mais aussi à des mystérieux commandos parlant…hébreu.
Inutile de dire que le club des policiers yiddish est un roman atypique, unique en son genre. A travers l’enquête policière, Michael Chabon aborde, entre autre, les thèmes de l’exil et de l’errance. Attention il ne faut pas voir que le coté sombre du récit. Chabon a créé de toutes pièces un univers parfois loufoque au vocabulaire unique, une sorte de mélange de yiddish, d’hébreu et d’anglais (Pas de panique l’auteur a eu la bonne idée d’inclure un lexique en fin de livre). Ne soyez pas surpris si aux grés des pages vous rencontrez un messie homo accro à la dope. C’est justement ça qui est intéressant dans ce livre : Chabon claque le beignet aux intégristes, homophobes et autres politiciens extrémistes.
A bouquiner ne serait-ce que par curiosité.


Le Club des policiers yiddish
Michael Chabon
Ed. Robert Laffont - 19,95 €

Acheter ce livre

Publié dans Romans

Commenter cet article