[Interview] Jessica Brody met en scène l’infidélité

Publié le par Bouquiner.net

Mesdames, vous n’avez pas confiance dans la fidélité de votre mari ? Pas de problème, faites appel à une testeuse de Fidélité. C’est en tout cas ce qu’a imaginé Jessica Brody dans son premier roman : « Confidentialité assurée ». Roman divertissant, idéal à lire cet été sur la plage sans se prendre la tête. Jessica Brody, qui parle très bien français, se confie en exclusivité à Bouquiner.net


Bouquiner.net : Qu’est ce qui a déclenché l’idée d’écrire ce livre ?
Jessica Brody : Avant tout je tiens à préciser que ce n’est pas un livre autobiographique ! (rire)
En fait avant de me mettre à écrire j’ai travaillé pour un grand studio américain où on sortait beaucoup entre collègues, on allait boire un verre après le boulot, on se faisait des soirées. J’ai alors vu beaucoup de mes collègues mariés qui ne se gênaient pas pour tromper leur femme. C’était très frustrant pour moi car j’aurais voulu dire à toutes ces femmes « hey votre mec vous trompe » mais je n ‘osais pas. Ce livre est donc pour moi comme une thérapie. C’est pour ça que j’ai voulu créer un livre qui met en scène une testeuse de fidélité.

Est-ce facile de passer du monde du cinéma à celui du livre ?
Oui assez car j’écris des scénarios avec mon père et c’est, je pense, grâce à ça que j’écris très visuellement. C’est très important pour moi de pouvoir visualiser ce que j’écris, parce que je trouve que les films sont parfois plus intéressants que les livres. J’essaye donc d’écrire mes romans de manière à ce que le lecteur sente que tout se passe très vite.
C’est pour ça que les chapitres sont très courts et qu’il y a un cliffhanger à la fin de chaque chapitre. (On dit qu’il y a cliffhanger quand un récit s’achève avant son dénouement, à un point crucial de l’intrigue, quitte à laisser un personnage dans une situation difficile).

A travers les exemples que tu donnes dans le livre, on a l’impression que tu es une experte en techniques de séductions. Est-ce que tu parles en connaissance de cause ? Tu les as toi-même essayées ?
(rire) Non, j’assure que c’est de la fiction, j’ai tout imaginé. Je ne suis pas une séductrice du tout, je suis plutôt même très timide.
Ashlyn, la couverture qu’utilise Jennifer quand elle se déguise en testeuse, serait plutôt la femme que j’aimerais être.

En fait ce livre est un peu un petit dictionnaire de l’infidélité ?
Oui il y a de tout : un dragueur parfait, un autre dont c’est la première fois et puis il y a aussi un homosexuel qui subit le test.
J’ai créé des cas différents car j’ai voulu montrer comment ce boulot peut changer tous les jours et qu’on peut voir des hommes totalement différents toutes les nuits. J’ai voulu explorer tous les extrêmes de l’adultère.

Et de qui t’es-tu inspiré pour les différents personnages ?
Zoe est complètement inspiré d'une de mes amis à Los Angeles ; elle a toutes ses attitudes comme par exemple celle de me téléphoner en voiture !
Sophie est, en partie, basée sur moi mais aussi sur une autre amie qui vit toujours des drames avec les mecs. Mais j’exagère tout, car c’est plus intéressant pour le livre.


Quelle est la part de réalité de Jennifer, l’héroïne du livre ?
Je me suis basée sur mes propres expériences mais pas toujours de la manière que l’on pourrait imaginer. Par exemple j’ai une relation excellente avec mon père contrairement à Jenny. Quand j’ai imaginé celle de Jennifer, j’ai imaginé l’opposé de la mienne avec mon père.
Décrire Jennifer n’a pas été simple pour moi, car elle a des vêtements très à la mode, alors que moi je ne m’y connais pas beaucoup. En fait c’est ma petite sœur qui est la fashion victime de la famille, alors je lui ai demandé conseils. Je lui décrivais mes personnages et elle me disait comment je devais les habiller.

Qu’on dit tes proches quand ils ont lu le livre, se sont-ils reconnus dans certains personnages ?
Au début mon père était un peu inquiet, il me disait être horrifié : « mais je n’ai jamais fait ca avec une baby sitter ! » (rire)
En revanche la personne qui a inspiré Zoé s’est tout de suite reconnue et elle a adoré.

Quelle est l’aventure d’Ashlyn que tu préfères ?
Celle avec le joueur de Poker. Car j’aime beaucoup la scène dans l’ascenseur.
Il y avait aussi une scène où Ashlyn devient une danseuse exotique mais je l’ai finalement supprimée car quand je l’ai relue je me suis dit que ça ne collait pas avec le personnage.

Et toi, quel a été ton plus gros mensonge ?
J’ai trompé mon copain quand j’étais au lycée….et je n’en suis pas fier. Je crois qu’il n’est toujours pas au courant.
Mais j’ai aussi eu un mec qui m’a trompée !

Est-ce qu’il vaut mieux mentir et ne pas faire de peine ou bien dire la vérité et faire de la peine ?
Tout dépend du mensonge. Si c’est un petit mensonge et que révéler la vérité occasionnera beaucoup de peine … je pense qu’il faut mentir.
En revanche, si c’est un gros mensonge comme l’adultère il faut dire la vérité sinon ce n’est pas juste pour la personne qui ne sait pas ce qui se passe.

Est-ce que tu as un modèle ?
Oui Sydney Bristow de la série Alias. J’étais en train de regarder la dernière saison quand j’ai commencé à écrire ce livre, donc naturellement Ashlyn a des traits de caractère similaires à Sydney.

Et tes auteurs préférés ?
J’aime beaucoup Sophie Kinsella et son accro au Shopping, qui vient également de sortir « Lexi Smart a la mémoire qui flanche ». Il y a aussi Stephenie Meyer qui a écrit la saga Twilight. Ha oui j’allais oublier Lauren Weisburger (« Le diable s’habille en Prada », « Sexe Diamants et plus si affinités… »)

Qui t’a donné envie d’écrire ?
Le journal de Bridget Jones d’Helen Fielding que j’ai lu à l’université. Là je me suis dit « je veux écrire des livres comme ça qui peuvent divertir ».

Toi qui viens du cinéma, est-ce que tu imagines ton roman à l’écran ?
Oui mais plus comme une série télévisée. Une productrice à acquis les droits. On croise les doigts pour que ça marche.

Quelle est la question que l’on ne te pose jamais mais que tu aimerais qu’on te pose ?
(rire) celle -a !

Et  la question que tu n’aimes pas qu’on te pose ?
Est-ce que je ferais un test de fidélité… Parce que je ne le ferai pas alors fatalement je me sens un peu comme une hypocrite. (rire)

La suite est-elle déjà prévue ?
Oui elle sort aux USA en novembre et l’année prochaine en France…


Confidentialité assurée
Jessica Brody
Ed. Fleuve Noir - 17,95€
Acheter ce livre

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article