Carte Blanche à un internaute qui nous parle de La vie très privée de Mr Sim de Jonathan Coe

Publié le par Julien M.

La-vie-privee-de-mr-sim.jpgSe lancer dans l’écriture d’une critique de livre, ce n’est pas un métier d’informaticien. Pourquoi vouloir le faire ? Trouver des phrases justes et courtes pour vous donner mon avis sur ce livre, et cela sans faire de fautes d’orthographe, relève presque de la mission impossible. Je pourrais très bien me faire plaisir en jouant au dernier jeu à la mode sur ma belle PlayStation, une des rares personnes qui puisse me comprendre, mais non, Word est ouvert et l’écran de mon iMac frétille d’impatience.

 

C’est la première fois que je lis un livre de Jonathan Coe, romancier anglais avec à son actif de belles réussites. Une couverture bleue, avec des moutons et un GPS dessus. Un titre, plutôt accrocheur, "La vie très privée de Mr Sim". J’ai quand même bien vérifié qu’il ne s’agissait pas d’une biographie de notre célèbre humoriste. Première page tournée, un chapitre très court. Notre héros, Max, est retrouvé au bord d’une voiture soul et nu. Max est tout sauf un héros et tant pis pour nous, car il va venir nous égratigner, nous toucher et nous surprendre durant ce road movie de 450 pages dans une Angleterre bien changeante.

 

Satire sociale, roman de société, critique actuelle…je ne saurais classer ce livre tant il amène de réflexions amusantes, des questionnements et parfois même d’agacements vis-à-vis de ce Max. Un livre énigmatique où Max va découvrir au fur et à mesure de l’histoire, des écrits qui lui raconteront sa vie. Il rencontrera tout au long de ces quelques semaines de voyages, des personnages attachants, comme Poppy, au métier peu ordinaire. Son aventure dans le nord de l’Angleterre lui fera retrouver une vieille amie d’enfance, mais pas ses moyens d’homme…

 

De quoi peut bien parler ce livre alors ? D’un gars qui à l’approche de la cinquantaine trouve qu’il n’est capable de rien faire, de sa vie ratée, de son incapacité à avoir pris les bonnes décisions au bon moment ? Non. Jonathan Coe réussit à nous livrer un livre d’une justesse d’écriture implacable et nous propose un voyage un peu fou et finalement extraordinaire avec cet homme rongé par la solitude. Coe utilise un art de la narration allant jusqu’à interpeller le lecteur quand Max doit décrire des situations, comme s’il n’allait pas arriver à faire ce qu’on lui demande. Heureusement, l’écrivain est là pour l’aider.

 

C’est le lecteur qui rompt la solitude de Max et avec Emma, sa meilleure amie,. Nus nous aventurons avec lui à la compréhension de son existence. Comme vous pouvez vous l’imaginer, j’ai apprécié ce livre et sa fin surprenante. Heureusement, la vie de Mr Sim est très privée.

 

 

La vie très privée de Mr Sim

Jonathan Coe

Ed. Gallimard - 20,90€

Acheter ce livre

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article