Connelly délocalise Harry Bosch

Publié le par Bouquiner.net

Les-neuf-dragons.jpgAttention fan de polar vous allez vous régaler : voici le dernier Michael Connelly : les neufs dragons. Mais si... Michael Connelly vous connaissez : c’est d’un de ses romans qu’a été tiré le film « La défense Lincoln » avec Matthew Mc Caunaughey.

 


Dans son dernier roman « Les neufs dragons », Connelly remet en selle son héros fétiche Harry Bosch l’inspecteur du Los Angeles Police District.


Ce bon vieux Harry enquête sur un meurtre sommes toutes classique : un vendeur chinois a été tué dans son magasin lors d’un braquage. Une enquête de routine vous dites-vous ?  hé hé sauf que routine et Harry bosch ne font pas bon ménage. La mafia chinoise semble être impliqué et Bosch est bien décidé à démantelé un trafic de racket.


Mais ce que ce bon vieux Harry a oublié c’est que son ex femme habite Hong-Kong avec sa fille. Et comme par hasard il recoit un message anonyme et une vidéo de SA bâillonnée et ligotée.

Ni une ni deux il part pour Hong Kong se frotter aux triades chinoises.


Une fois n’est pas coutume : Connelly délocalise son héros. Rassurez-vous ça ne change en rien la saveur qu’on aime tant retrouver dans ses polars.

On découvre en fait une autre facette du bon vieux flic endurci qui flirt toujours autant avec les limites de la loi.

Haletant, Intrigant, bien ficelé, des ambiances subtilement restituées : Tout est parfaitement maitrisé et l’auteur ne nous amène jamais là où on croit aller.


Un très très bon Connelly qui va devenir un classique de la série au même titre que Le poète ou Los Angeles River.

 

Pour bien être dans l'ambiance voici quelques musiques à écouter pendant votre lecture:

http://www.deezer.com/listen-2608703

http://www.deezer.com/listen-2729136

 

 

Les neuf dragons

Michael Connelly

Ed. du Seuil - 20,42 €

Acheter ce livre

Commenter cet article

Bénédicte 21/09/2011 08:40


Les quarante deux centimes de son prix, une énigme en bonus track ?!:-) Me laisserai cependant volontiers tenter ! Bonne journée, Bénédicte