Bouquiner.net

Toute l'actu du livre


Didier Van Cauwelaert le vaut bien...

Publié par Bouquiner.net sur 7 Juin 2012, 15:09pm

Catégories : #Romans

Double identiteManipulation, espionnage, grands groupes de cométiques, voici les ingrédients réunis par Didier van Cauwelaert dans Double Identité, son dernier roman où un homme manipulé par les services secrets se bat contre l’industrie du luxe.

 

Didier van Cauwelaert reprend le personnage de Martin Harris, qu’on avait quitté dans « hors de moi ». On y avait fait la connaissance d’un botaniste qui, en sortant du coma après un accident de voiture, était le seul à être certain de son identité vu que personne ne le reconnaissait.

 

Or cet homme était en fait un tueur à qui on avait donné une fausse identité, de faux souvenirs, de fausses connaissances scientifiques, de faux détail d’une vie de couple tout cela grâce à l’hypnose, afin qu’il soit parfaitement crédible. Sauf que dans le coma, c’est l’inconscient qui avait pris le pas et que sa mémoire ne remontait que les détails de sa fausse vie.

 


On le retrouve donc dans Fausse Identité avec toute sa mémoire. Sauf qu’il refuse d’avoir été un tueur implacable. Il veut être ce botaniste, c’est cette personne que son inconscient a choisie. C’est pourquoi il va partir dans une quête d’identité et découvrir qu’un Martin Harris a vraiment existé et qu’il est mort 3 ans plut tôt en laissant une femme. Avec ses vrais faux souvenirs de botaniste, il est obsédé par une plante. La recherche de cette plante va le mener jusqu’à la veuve du vrai Martin Harris. C’est en découvrant cette femme, dont il va bien sur tomber amoureux, que sa vie va basculer. Car tomber amoureux de cette femme, c’est vouloir sauver cette plante.

 

Mais une question se pose naturellement tout de go ! : Qu’est ce que c’est que cette plante ? Et bien vous le croirez on non, elle vient d’Amazonie et possède des qualités curatives extraordinaires : elle pourrait sauver les tumeurs au cerveau. Rien que ca. Mais elle a une autre vertu : quand on l’écrase sur la peau, c’est le plus puissant des antirides qui existe dans le monde ! Oui dans le monde. C’est pourquoi le numéro 1 mondial des cosmétiques a volé cette plante et mis un brevet dessus.

Ni une ni deux, notre botaniste tueur par en guerre et va vouloir libérer cette plante et sauver tout un peuple d’Amazonie à qui on a volé sa forêt pour pouvoir s’approprier cette plante.

Il ne faut rien attendre de plus qu’un roman d’aventure mâtiné de romantisme. Le rythme est soutenu, les rebondissements arrivent au moment où il faut, bref à ce niveau là, ça fait le job.


Il ne faut pas s’attarder sur le discours lénifiant anti capitalistique qui essaye de se faire entendre. Car bien entendu, les grandes multinationales sont vraiment très méchantes, la déforestation c’est dégueulasse (bon ok pas autant que de buter des arbres pour faires du papier et vendre des livres). Ha oui n’oublions pas que pour être heureux il faut vivre au milieu de la forêt avec des indiens vivant dans le dénie de modernité.

 

 

Double Identité

Didier van Cauwelaer

Ed. Albin Michel - 18,52 

Acheter ce livre


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog