Dis moi qui tu rencontres, je te dirais qui tu es

Publié le par Bouquiner.net

De-la-on-voir-la-mere.jpgPour son nouveau roman « De là, on voit la mer », Philippe Besson met scène une femme prise entre deux hommes, l’un est son mari depuis 10 ans, l’autre un jeune éphèbe fougueux et passionné.

 

Dans ce nouveau livre, Philippe Besson se glisse dans la peau d’une femme. Une femme qui, comme lui, est romancière. Une femme qui a pour habitude de s’exiler pour écrire ses livres et de laisser son mari à Paris. Une femme qui se retrouve dans une belle villa à Livourne en Toscane, pour écrire son dernier livre, entourée de sa solitude.

 

Il fait chaud et c’est la fin de l’été quand elle va voir apparaitre dans sa vie un jeune homme, jeune , beau et charmeur, officier à l’académie navale de Livourne. Bien entendu elle va succomber à ses charmes. Comment résister à cet attrait de la jeunesse ? Pourtant, elle n’a pas spécialement planifié de tromper son mari, elle se laisse juste porter par cette rencontre, par cet homme plein de ferveur, qui lui fait vivre une liaison passionnée et fougueuse. Elle n’a jamais trompé son mari et elle le fait sans culpabilité car elle n’est pas retenue par l’interdit ni par le concept élitiste qu’il faut être irréprochable. Mais elle est vite rattrapée par la réalité.

Il y a en effet un mari qui l’attend à Paris et qui va vite se rappeler à elle d’une manière terrible : il va avoir un accident. Ce rappel à Paris sonne comme un rappel à l’ordre. Elle se retrouve dans une situation qu’elle ne comprend pas, qu’elle n’a jamais vécu.

 

Entre son nouvel amant et son mari, elle va devoir faire un choix alors qu’elle ne le veut pas. C’est quand on n’a pas à choisir qu’on reste quelqu’un de libre. Elle pourrait en rester là sauf qu’elle est face à son mari qui lui demande ce choix.

 

Il est temps pour elle de faire un bilan, de se demander ce qu’il lui est arrivé pour en arriver là.  Est ce qu’elle trouve encore son compte dans sa relation avec son mari ?

Et puis elle est face à la Toscane d’où son amant la rappelle à lui. Elle est dans une alternative d’où il est difficile de sortir.

 

On passe d’une balade sentimentale à une ambiance de suspens proche du thriller qui oblige ce mari et cette femme à parler, à faire ce bilan nécessaire au bout de 10 ans de mariage. Et ce que le temps ne les a pas usés au lieu de les bonifier ? Alors que c’est elle qui a trompé son mari, elle devrait se montrer compatissante, mais non, elle fait preuve d’une grande froideur. Il veut qu’elle parle, alors ils vont parler, tant pis pour ce que ça va pouvoir générer. Elle va se rendre compte que cette aventure avec son jeune italien n’est pas seulement frivole et légère, qu’il y a peut être quelque chose de plus ancré en elle.

 

Les histoires de femmes infidèles on en a lu des centaines, mais l’histoire racontée ici par une femme, bascule dans le point de vue de l’homme trompé. Et cet homme, au lieu de se révolter, accepte la situation.  Ce choix incarne tout ce qu’a été leur relation : il continue d’être dominé, de se plier au mode de vie de sa femme, parce que son amour pour elle est plus fort que tout.

Peut on tout accepter par amour ?

 

A bouquiner en écoutant

http://www.deezer.com/track/5276389

http://www.deezer.com/track/3084280

 

De là, on voir la mer

Philippe Besson

Ed. Juillard - 18,05€

Acheter ce livre


Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article