Interview : Maggie O’Farrell nous prend par la main, Cette main qui a pris la mienne.

Publié le par Bouquiner.net

Cette-main-qui-a-pris-la-mi.jpgD’où vient-on ? Quelles sont les conséquences des actes de nos parents sur nos vies ? C’est le domaine qu’explore Maggie O’Farell dans son dernier roman « Cette main qui a pris la mienne ». Elle y met en scène deux histoires qui vont finir par se rejoindre, l’une dans les années 50, l’autre de nos jours.

 

 

Lexie, une vingtaine d’année quitte sa famille et son Devon natal pour s’installer à Londres. Elle va y tomber amoureuse d’un homme de douze ans son ainée, rédacteur en chef d’une revue d’art. Entre eux la passion fusionnelle va vite s’installer.

 

 

De nos jours, Elina vient d’accoucher dans des conditions terribles, à tel point qu’elle a failli y passer. Tandis qu’elle apprend à vivre l’étrange expérience d’être mère, son mari, Ted, semble plonger progressivement dans une remise en question douloureuse.

Un livre très attachant, dont il est impossible de se défaire, surement pas à cause des rebondissements ou des outils classiques de suspens dont il est dépourvu mais grâce à l’ambiance créée, qui fait du lecteur un spectateur passionné.

Maggie O’Farrell nous explique comment elle s’y est prise.


Bouquiner.net : Dans « Cette main qui a pris la mienne » vous parlez du lien fondateur qu’il y a entre une mère et son enfant, comment ce lien pour nous construire ou nous détruire.

Maggie O’Farrell : Oui, Je pense que c’est très important de savoir qui on est, d’où on vient. C’est ce qui arrive au personnage principale, il n’est pas sur de qui il est. Quand sa femme accouche, il se rend compte qu’il ne se souvient pas de ca petite enfance…


Maggie-O-Farrell.jpgBouquiner.net : Quel a été le point de départ de ce livre ?

Maggie O’Farrell : Ca m’est venu quand j’ai eu mon premier enfant. Avoir un enfant, à fortiori pour la première fois, vous fait penser à votre enfance, à vos influences. Et mon coté écrivain a tout de suite pris le dessus et je me suis demandé ce qui se passerait si on ne s’en souvient plus.

 

Bouquiner.net : Il y a deux histoires qui se rejoignent et qui forment au final une enquête dont le lecteur est le détective cherchant le point commun entre ces deux histoires ?

Maggie O’Farrell : Oui j’aime bien que chaque lecteur ait sa propre interprétation de l’histoire. Chacun y trouve ce qu’il cherche.

 

Bouquiner.net : Les flashbacks sont très présents, dans livre, comme des indicent vous égrenez tout au long du livre. ?

Maggie O’Farrell : Oui les détails sont très importants, ils donnent une immédiateté au texte ainsi qu’une réalité. Et moi-même quand j’ai écrit « Cette main qui a pris la mienne », il arrivait que parfois des odeurs, des paysages ou bien toute sorte de sensations suscitent des idées que j’ai transcrites dans le livre. J’ai d’ailleurs toujours un carnet avec moi ou j’écris mes notes.

 

Bouquiner.net : Vous avez voulu donner une ambiance particulière à ce livre.

Maggie O’Farrell : Souvent dans les romans on rencontre des gens à qui il arrive des choses extraordinaires, des tas d’aventure. Moi j’ai voulu mettre en scène des choses de la vie de tous les jours, comme les premières semaines d’une mère qui vient d’accoucher. Parce que ça c’est une vrai aventure. Il y a tellement de choses qui changent, tellement de chose à apprendre, et en même temps on est tellement épuisé après un accouchement, c’est vraiment étrange. Pour moi, en tant qu’écrivain c’était un sujet irrésistible.


Le milieu de l’art a une place importante dans le livre

Maggie O’Farrell : Ou c’est un domaine que j’aime beaucoup mais que je connais peu. J’aurai aimé faire des la photo ou de la peinture…


Et parmi les artistes qui sont évoqués dans le livre à qui auriez vous demandé de faire votre couverture ?

Maggie O’Farrell : Surement à Pollcok (rire)

 

 

Pour bien être dans l'ambiance voici quelques musiques à écouter pendant votre lecture:

http://www.deezer.com/music/alexandre-desplat/et-apres-265802?provider=website

http://www.deezer.com/music/jan-a-p-kaczmarek/unfaithful-260134?provider=website

 

Cette main qui a pris la mienne

Maggie O'Farrell

Ed. Belfond - 20,42€


Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article