La petite histoire du Goncourt

Publié le par Bouquiner.net

La petite histoire du Goncourt

Le Goncourt est non seulement le plus ancien, mais aussi le plus convoité des grands prix littéraires en France, promis à des tirages exceptionnels. Le prix fut créé par le testament d'Edmond de Goncourt en 1896 et est censé récompense "le meilleur ouvrage d'imagination en prose, paru dans l'année" et écrit par un auteur d'expression française.

Edmond Huot de Goncourt est un écrivain français né le 26 mai 1822 et mort le 16 juillet 1896 chez Alphonse Daudet. Une partie de son œuvre fut écrite en collaboration avec son frère, Jules de Goncourt.

Au printemps 1868, chassés par le bruit de la rue Saint Georges, Edmond et Jules de Goncourt quittent leur appartement pour s'installer dans un petit hôtel particulier d'Auteuil. A l'automne 1884, Edmond de Goncourt décide d'ouvrir à ses amis le Grenier, ce qui avait été aussi le voeu de son frère décéde en 1870.

Parmi les nombreux écrivains admis à fréquenter le Grenier on retrouvera notamment Maurice Barrès, Alphonse et Léon Daudet, Gustave Geffroy, Roger Marx, Octave Mirbeau, Auguste Rodin et Émile Zola.

Le prix Goncourt en lui-même :

le prix Goncourt naît par le testament d'Edmond de Goncourt dans lequel ce dernier stipule que sa fortune servira à fonder une société littéraire. Elle contrasterait avec la traditionnelle Académie Française qu'il juge "insuffisamment hardie".

La Société Littéraire des Goncourt fut officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt fut proclamé le 21 décembre 1903, Après quelques années de procès contre les héritiers. Ce prix annuel est décerné au début du mois de novembre, après trois présélections successives, en septembre et en octobre, parmi les romans publiés dans l'année en cours.

C'est le 31 octobre 1914 qu'eut lieu la première réunion de l'Académie Goncourt chez Drouant. Le restaurant de la place Gaillon était fréquenté dans les dernières années de sa vie par Edmond de Goncourt qui était souvent accompagné de Lucien Descaves.

Lorsque l'Académie dut choisir une nouvelle table après la fermeture du Café de Paris qu'elle avait fréquenté pendant onze ans, Drouant devint le nouveau lieu de rendez-vous des «Dix» qui apprécient la bonne chère. Le premier mardi de chaque mois, sauf en été, les académiciens se retrouvent à déjeuner dans le salon Goncourt du premier étage.

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article