La revanche de l'avocat

Publié le par Bouquiner.net

 

Le-manipulateur.gifJohn Grisham, le maitre du polar judiciaire est de retour. Dans Le manipulateur, l’auteur de la firme ou de l’Affaire pélican, place un avocat en prison.

 

Dès les premières pages, on retrouve le modèle Grisham, dans lequel un avocat se retrouve de façon inattendue dans des ennuis juridiques. Mais très vite, il fait un contre pied avec le récit exaltant d’un avocat mis en prison pour avoir fraudé et blanchi, à son insu, l’argent de son client.
Mais attention ce livre n'est pas l'histoire d'un triomphe ou un déni de justice. C'est le plus subtil que ça, c’est l’histoire surprenante d'un homme intelligent qui devient encore plus intelligent après cinq années à perfectionner ses compétences en tant qu'avocat prisonnier.

Comme tout livre Grisham, "Le manipulateur" est construit autour d'un principe juridique particulier. Dans ce cas, il s'agit de la règle 35. En effet, dans le cadre des règles fédérales de procédure pénale aux Etats-Unis, l'article 35 permet la réduction de peine si le défendeur fournit «une aide substantielle à l'enquête ou des poursuites autre personne ».

Et notre avocat taulard a une aide substantielle à apporter sur le meurtre de Raymond Fawcett, un juge fédéral assassiné dans sa maison de campagne.

Il prétend connaître l'identité et le mobile du tueur. Tout ce qu'il veut en échange de son aide : sortir de prison, être placé dans le programme de protection des témoins, avoir une nouvelle identité et être libre de faire ce qu'il veut le reste de sa vie.

La règle de l’article 35 pourrait fonctionner comme dénouement du livre. Mais pour Grisham c'est juste le point de départ d’une historie de manipulation et de revanche. Il garde stratégiquement le silence sur le plan final de l’avocat de sorte que nous ne savons pas pourquoi il fait les choses jusqu'à ce qu'ils aient commencé à se produire.

Au passage, Le manipulateur illustre aussi diverses façons de contourner le FBI, de violer la réglementation financière américaine et de prouver que le crime pourrait bien payer. Mais John Grisham est trop subtil pour ça et réussi à justifier même quand il escroque des agents du gouvernement.


Comme le dit son personnage principal il faut "Juste agir comme un avocat".

 

A bouquiner en écoutant :

http://www.deezer.com/track/2510696

 

Le manipulateur

John Grisham

Ed. Robert Laffont

Acheter ce livre- 20€42

Acheter ce livre au format numerique - 15€99

Publié dans Romans

Commenter cet article