La vie sexuelle d’un Américain sans reproche (ou presque)

Publié le par Bouquiner.net

 

La-vie-sexuelle-d-un-americain-sans-reproche.gifRibéry? Un petit joueur. Rocco siffredi ? Un amateur. JFK, le 35ème président des Etats Unis : un maitre.

L’image idéalisée d’un John Fitzgerald Kennedy irréprochable, grand humaniste de son époque, avait déjà connu quelques coups de canifs. Dans « la vie sexuelle d’un américain sans reproche », c’est carrément d’un nouvel homme, quasi bitocéphale, dont Jed Mercurio dresse le portrait.

 

 

Voila un homme dont le but était d’être un héros, le sauveur de l’Amérique. Il avait un destin : celui de devenir président des Etats-Unis. Il possédait tout : l’ambition, l’argent, l’intelligence, l’amour des foules, une femme et une famille dévouée. Il avait deux points faibles : la santé et le sexe. Deux faiblesses qui se sont rejointes

C’est à partir de là que Jed Mercurio imagine la vie privée qu’a pu être celle de John Fitzgerald Kennedy, tiraillé entre ses obligations d’homme public, d’homme marié et ses pulsions.

Le physique d’abord. Le sujet, comme l’appelle Mercurio dans son livre, est un homme physiquement diminué. Blessé au dos lors de la seconde guerre mondiale, souffrant également de la maladie d’Addison (défaut de sécrétion des hormones produites par les glandes surrénale), il est gavé de Corticoïdes et d’antidouleurs.

Mais son plus grand mal se situe plus bas. Au niveau de l’entre-jambe. Il a un besoin gargantuesque de femmes et de sex. En période de carences, son corps se remplie d’infections et il perd ainsi toute son acuité intellectuelle. Ce n’est pas sale, ce n’est pas immoral, il est juste malade. Pour le bien d’un pays, pour le bien du monde il faut qu’il se soulage. Avec des femmes. Beaucoup de femmes. Souvent. De la conquête d’un soir à la stagiaire qui est engagée presque uniquement pour ça.

Dans son Roman, car c’est bien un roman et non une biographie, Mercurio imagine le quotidien de JFK, affaibli par son dos et tourmenté par le démon de midi. L’exercice de style devient intéressant, quand l’auteur arrive à nous faire vivre le calvaire du personnage et à nous faire accepter les solutions qu’il faut mettre en place au sommet de l’Etat pour assouvir ses besoins. Un des autres tours de force est d’avoir réussi à mettre en perspectives les faits réels, et ce que pouvait être la face caché de ces grands moments historiques.

 

La vie sexuelle d’un Américain sans reproche

Jed Mercurio

Ed. Belfond - 19€

Acheter ce livre

 

Pour bien être dans l'ambiance voici quelques musiques à écouter pendant votre lecture :

http://www.deezer.com/listen-3822848

http://www.deezer.com/listen-3668948


 

Pour allez plus loin : Documentaire sur la présidence de Kenndy  (Payant mais très bien fait) :

- JFK : les dessous d'une présidence (1/3)

De sa prise de pouvoir au sommet russo-américain de juin 1961

 

- JFK : les dessous d'une présidence (2/3)
De juin 1961 à la crise des missiles cubains

 

- JFK : les dessous d'une présidence (3/3)
Des mouvements pour les droits civiques à son assassinat

 

 

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article