Le Goncourt salue la chute de Rome

Publié le par Bouquiner.net

Le-sermon-sur-la-chute-de-rome.jpgLe plus prestigieux des prix littéraires, le Prix Goncourt, revient au roman Le sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari, un écrivain corse né en 1968, originaire de Sartène, qui habite à d'Abou Dhabi où il est professeur de philosophie au Lycée français. Grand favoris il a devancé au second tour Patrick Deville avec Peste et Choléra, lauréat du prix Fémina.

 

 

 

Libero et Matthieu, deux étudiants en philosophie à Paris décident de reprendre le bar de leur petit village en Corse pour y bâtir le meilleur des mondes possible. Ce bar devient le lieu de leurs espérances déçues. Mais alors qu’ils pensaient avoir les mêmes ambitions, ils s’éloignent l’un de l’autre tout au long du roman. Pour Libero, la reprise du bar représente la déception qu’il a eu dans ses études à Paris. Tandis que pour Matthieu, qui idéalise son village depuis qu’il est tout petit, un peu parce qu’il n’y vit pas, ouvrir ce bar correspond à son ambition la plus forte, il pense qu’il ne peut rien lui arriver de mieux dans la vie. Le problème de ces personnages est la force de leur désir. Ils ont des attentes d’une si grande précision et d’une si grande force qu’elles n’ont quasiment aucune chance d’être comblées par un monde réel.


Le litre du livre, Le sermon sur la chute de Rome, est inspiré par l’homélie que prononça Saint-Augustin, évêque et philosophe en 410 au moment de la chute de l’empire Romain : "Le monde est comme un homme: il naît, il grandit, il meurt".


 Les mondes finissent par s’écrouler sous leur propre poids sans que ce soit spectaculaire. Comme les ambitions des deux protagonistes.

 

Lire : L'origine du prix Goncourt

 

Le sermon sur la chute de Rome

Jérôme Ferrari

Ed. Actes sud - 18,05€

Acheter ce livre

Publié dans Romans

Commenter cet article