Le Médicis pour Emmanuelle Piereyre

Publié le par Bouquiner.net

Feerie generaleEmmanuelle est la lauréate 2012 du Prix Médicis pour son quatrième roman "Féerie générale" publié aux Editions de l'Olivier. Le prix Médicis étranger à quant à lui été attribué à Avraham B. Yehosh pour "Rétrospective" chez Grasset

 


Le choix du prix Médicis s’est fait dès le premier tour avec 8 voix sur 10 pour Féérie Générale qui restait en lice face à Patrick Deville, avec Peste et choléra, qui vient d'obtenir le Fémina et Philippe Djian, avec Oh !

Ce roman dans lequel réalité et fiction s'entremêlent, est construit comme une succession d'histoires où récit, introspection, langage parlé, sms et mails se télescopent: Emmanuelle Pireyre traite de l'intimité en prise avec une société connectée en permanence.

Le médicis étranger revien à L'un des plus grands écrivains israéliens, Avraham B. Yehoshua, pour "Rétrospective", un roman mélancolique sur les mystères de la création artistique.

Avraham B. Yehoshua est connu pour son engagement dans le camp de la paix, aux côtés des écrivains Amos Oz et David Grossman, lui-même couronné par le Médicis étranger en 2011 pour "Une femme fuyant l'annonce". Il a participé à l'Initiative de Genève en faveur du processus de paix israélo-palestinien.

Le Prix Médicis a été créé en 1958 par Jean-Pierre ­Giraudoux, le fils de Jean, avec le soutien de Gala Barbisan, une Russe blanche riche et passionnée de littérature. Le Médicis se veut un Prix pas comme les autres et récompense un auteur débutant ou n'ayant pas encore une notoriété correspondant à son talent.

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article