Les autres c’est rien que des sales types

Publié le par Bouquiner.net

Combien de fois ne s’est on pas dit, tous des voleurs ces garagistes, ou encore lees médecins ? Tous des charlatans ! Autant de stéréotypes tintés de notre mauvaise fois du moment.
Jacques A. Bertrand est allé plus loin et a couché sur papier tous ceux dont il faut se méfier, car c’est bien connu « Les autres c’est rien que des sales types ».

Léger, amusant, ironique, dans la même veine de sa chronique des « Papous dans la tête » sur France culture, Jacques A. Bertrand nous livre ici un petit recueil des catégories de personnes dont il faut se méfier.
Le provincial par exemple : "Le provincial demeuré en province est mi-dupe mi-raisin. Il vendange. Il moissonne. Il récolte. Ca ne paye plus. Alors il tente régulièrement de mettre le feu à la préfecture. Ou aux grandes surfaces. Il s’adapte à la modernité."
Mais Bertrand n’est pas sectaire. Le Parisien en prend également pour son grande. "Quelque soit son mode de locomotion, le Parisien est volontiers désagréable. Il est persuadé qu’il est le seul vrai Parisien et s’étonne qu’il y ait tant de monde autour de lui. Cela le met de fort mauvaise humeur et il n’hésite pas à le faire savoir."
Tous le monde est passé à la loupe, y compris la religion : "Le Saint estampillé par le Vatican est reconnaissable au fait qu’on a installé à ses pieds des petites chandelles votives à un euro, et un tronc. Pour preuve de son efficacité."

Vous l’aurez compris, en immortalisant ces stéréotypes, Jacques A. Bertrand dénonce gentiment les idées reçu même s’il est le premier à reconnaitre que les autres c’est rien que des sales types, « L’écrivain aussi ».


Les autres, c'est rien que des sales types
Jacques A. Bertrand
Ed. Juillard - 14,25 €

Acheter ce livre

Publié dans Essais et Documents

Commenter cet article