Ode à l’éloge

Publié le par Bouquiner.net

Eloge du contraire, de la vulgarité… autant de domaine et bien d’autres que François Cérésa a voulu aborder dans la nouvelle collection « Eloge » des Editions du Rocher. Pour les deux premiers ouvrages de la collection il a fait à appel à Claude Cabanes pour la Vulgarité et à François Bott pour le contraire.

 

 


Eloge-de-la-vulgarite.jpgEloge de la vulgarité.

« Descends si t’es un homme ». C’est par cette citation ô combien glorieuse du président de la république que Claude Cabanes ouvre son éloge à la vulgarité. Pendant quelques 130 pages ce journalise du journal J’humanité va nous faire une liste non exhaustive de situation et de comportement dévoués amenant à de la vulgarité  Alors forcement après avoir passé la majeur partie de sa carrière à L’Huma, organe propagandiste du communisme pur et dur, il tape beaucoup dans le monde des riches et du luxe. Sarko en prend pour son grade tout comme les people et le monde de la Jet set sont les meilleurs portes parole de la vulgarité.

Acheter ce livre

 


 

Eloge-du-contraire.jpg

 

 

 

 

 

 

Eloge du contraire.

Le contraire, le paradoxe c’est « Ring Lardner grand humoriste américain, se déridant à l’heure de mourir, alors qu’il n’avait pas ri ni même souri depuis des années, Stendhal jugeant que la seule excuse de Dieu c’était de ne pas exister ; Oscar Wilde affirmant que les américains et les anglais ont beaucoup de chose en commun sauf la langue ».

François Bott, tour à tour journaliste, écrivain et philosophe, prend le parti de faire l’éloge du contraire et du paradoxe à travers les grands noms de la littérature, de la philosophie de tout siècle. Loin de se draper dans un élitisme arrogant, à travers un style soutenu et un ton très pince sans rire, et grâce à la mise en scène de sa gardienne, Bott réussit à nous faire comprendre et partager sa philosophie du paradoxe.

Acheter ce livre

 

 


Publié dans Essais et Documents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article