Que penser du dernier Dan Brown : Le symbole perdu

Publié le par Bouquiner.net

le symbole perduAprès le Da Vinci Code et Anges et Démons on pensait être devenu un as de la symbologie, un crack en ésotérisme, un érudit en religion, La Franc Maçonnerie n’avait plus de secret pour nous ? Héhé que nenni cher(e)s bouquinautes. Dan Brown en remet une couche avec Le Symbole perdu.

 

C’était bien gentil le Da vinci Code avec ses petits codes et ses énigmes gentillettes et fastoches à décrypter. Maintenant, fini de rigoler, va falloir s’accrocher, parce que là on passe à la vitesse supérieure. On s’embarque pour découvrir le plus grands secret de tout les temps détenu par les Francs Maçons, et ne faites pas les malins parce qu’il en va de la sécurité et de l’avenir des Etats-Unis (donc du monde cqfd)). Rien que ça. Ha ça, il rigole pas le Dan Brown quand il écrit un livre. Bien entendu comme dans tout bon roman de Dan Brown on découvre des sciences improbables élevées au rang de recherches fondamentales, des énigmes en veux tu en voila, des trahisons et bien sur une bonne vieille théorie du complot. On retrouve Robert Langdon, le héros fétiche du Da Vinci code et de Anges et Démons, comme toujours un des protagonistes est plus riche qu’on ne peut imaginer et le méchant est vraiment très méchant.

Il n’en reste pas moins qu’une fois qu’on a mis le nez dedans… et bien on se laisse prendre. Grâce à un style court et hollywoodien sans fioriture on s’attache aux personnages et on a hâte d’arriver au dénouement, même si on ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel plusieurs fois par chapitre. On sent quand même que Dan Brown a fait de nombreuses recherches et s’est bien documenté sur la franc-maçonnerie ainsi que sur l’histoire des religions anciennes.

 

Ce qui est limite avec Dan Brown, c’est que son style est tellement efficace que certaines personnes un peu trop crédule, pourraient prendre pour argent comptant les affirmations qu’il assène tout au long de ses livres. Non, rassurez vous les Etats-Unis ne sont pas dirigés par un quelconque ordre maçonnique caché, non Jésus n’a pas une arrière arrière arrire […]arrière petite fille qui existe vraiment.

 

Il faut prendre Le Symbole Perdu pour ce qu’il est : un bon roman de suspens avec la démesure que l’on peut imaginer dans ce genre d’exercice.

 

Pour bien être dans l'ambiance voici quelques musiques à écouter pendant votre lecture :

http://www.deezer.com/listen-2511677

http://www.deezer.com/listen-2511685

http://www.deezer.com/listen-3057658


 

Le symbole perdu

Dan Brown

Ed. JC Lattès - 21€76

Acheter ce livre

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maxenc 19/05/2010 13:22


Est-il licite qu'un ancien professeur d'anglais devenu auteur ignore l'alphabet grec, alors que la langue grecque est, presqu'autant que la langue latine, à l'origine de la langue qu'il a enseignée
?

Je prétend que non, et c'est pour cela que j'émet les plus expresses réserves quant au roman de Dan Brown "Le Symbole Perdu" où le porte-parole de l'auteur, pages 492 et 493 de l'édition Lattès,
Robert Langdon, professeur de "symbologie" à l'université d'Harvard, ne sait pas lire l'alphabet grec et commet un "barbarisme" que les collégiens ne font déjà plus quinze jours après la première
rentrée de septembre dans leurs études de la langue grecque.

Ils savent très vite que la majuscule de la lettre "èta" est "H", voyelle longue, qu'ils ne confondent plus avec la consonne muette "h" de la langue latine.

Aussi dois-je faire les plus expresses réserves quant à la véracité de ce "roman", alors que l'auteur, dans son avertissement liminaire, prétend que tous les procédés et rites sont authentiques.
Gaussons nous d'une telle prétention !