Rentrée littéraire - Une belle histoire d’amour qui finit bien….malgré tout ?

Publié le par Bouquiner.net

 

une-belle-histoire-d-amour-qui-finit-bien.gifPetite respiration au seing des centaines de livres publié pour la rentrée littéraire avec Une belle histoire d’amour qui finit bien de Xavier Deutsch, un roman léger, amusant mettant en scène trois amis épris du XVIII siècles et des jeux libertins.

 

Paul, Achille et Zoe sont trois amis de lycée unis par une amitié inaltérable. Pourtant quand ils se sont connus rien ne les prédestinait à devenir les meilleurs amis du monde. Ils se sont trouvés grâce à leur amour du XVIII « une ferveur émue, un enthousiasme, un élan de nos âmes vers ce que la vie peut comporter de vibrant, aussitôt que l’on s’en donne la possibilité. Un amour du jeu une passion de la griserie, un attachement à la volupté »

Cette citation du livre, résume parfaitement ce qui unit les trois comparses.

Paul, le narrateur, fan de la série L’inspecteur Barnaby est architecte, Achille est un rentier coquin, quant à Zoé ancienne modèle de nue elle est maintenant mariée à un magistrat pervers, manipulateur qui la tient sous sa coupe.

C’est autour de cette dernière que l’intrigue du livre va indiciblement se nouer. Comme elle est totalement muselé par son mari et qu’elle n’a le droit de sortir de chez elle qu’a des moments précis, un subterfuge est trouvé pour permettre au trois mousquetaires de se retrouver deux fois par semaine, à des heures précises dans des lieux précis. Quand ils se retrouvent ils partagent tout jusqu'à imaginer des jeux qui auront des conséquences pour chacun d’eux…

Un livre rafraichissant, divertissant, élégant qui révèle des surprises jusqu'à la dernière page.

Le coup de cœur de la rentrée.

Pour bien être dans l'ambiance voici quelques musiques à écouter pendant votre lecture :
http://www.deezer.com/listen-880384
http://www.deezer.com/listen-212111

 

Une histoire d'amour qui finit bien
Xavier Deutsch
Ed. Robert Laffont - 15,20€

Acheter ce livre

 

 

Publié dans Romans

Commenter cet article