Une bonne raison de se tuer par Philippe Besson

Publié le par Bouquiner.net

une-bonne-raison-de-se-tuer.jpgC’est l’histoire d’un pays qui se pose des questions, d’un colosse au pied d’argile, d’un champion qui tombe de son pied d’Estale. Dans cette Amérique en proie au doute, à l’aube de l’élection d’un nouveau président, Philippe Besson nous plonge dans le destin croisé d’un père qui a perdu son fils et d’une mère qui a changé de vie.

 

En route pour un portrait en filigrane de l’Amérique. Toute l’histoire se passe sur une journée particulière : le jour de l’élection d’Obama où au milieu d’une espèce de fièvre, d’effervescence, tout le monde attend avec impatience les résultats.


On est dans l’Amérique de 2008, en plein dans la crise des subprimes où tout est à vendre. Tout le monde se sent en danger, et donc tout le monde va se mobiliser pour cette élection


Et puis il y a Laura et Samuel, qui se tiennent à l’écart de ce moment qui va se révéler historique, car ils sont exténués par leur propre vie et décident d’aller ailleurs.


Laura est une femme de 45 qui est serveuse dans un petit café de Los Angeles. Elle a été mère et épouse et depuis son divorce  elle n’est plus rien.  Elle est dans une sorte de résignation d’elle-même, comme quand on est prêt à refermer la porte sans un regard derrière soi.
De l’autre coté il y a Samuel, le quadra qui vit dans la ville balnéaire de Newport Beach, c’est le prototype de l’artiste : un peintre désocialisé. Son fils s’est suicidé quelques jours plus tôt et il doit aller l’enterrer. Son combat à lui c’est de rester vivant chaque minute de plus que dieu fait.


Bien sur vous l’aurez deviné, ces deux personnes vont se croiser, l’une avance vers la mort et l’autre tache de rester vivant. C’est l’histoire de gens qui cherchent leur place et qui ne la trouvent pas.

 
Alors vous l’aurez compris ce n’est pas le roman le plus joyeux de l’année. Comme souvent avec Philippe Besson on est emmené dans une sorte de mélancolie doucereuse avec un air de piano en musique de fond. Le tout emmené par une lecture facile grâce aux chapitres court, à l’écriture fluide et au passage de l’un a l’autre des personnages en permanence.

 


Pour bien être dans l'ambiance voici quelques musiques à écouter pendant votre lecture:

http://www.deezer.com/music/track/2728966

http://www.deezer.com/music/track/3822843

 

Une bonne raison de se tuer

Philippe Besson

Ed. Juillard - 18.05€

Acheter ce livre

Publié dans Romans

Commenter cet article