Toute l'actu du livre

Interview :D.J. Connell se confie sur son premier roman

 

Julian-Corkkle.gif

Avec son premier roman, on peut dire que D.J Connell a réussi haut la main son examen de passage. "Julian Corkle est un fieffé menteur" est une chronique pleine de vie, dans l’Australie des années 70, où un jeune garçon, pas vraiment comme les autres, apprend à grandir avec ses goûts pas comme les autres.

 

 

 

 


 

 

 

Bouquiner.net : Ce livre parle dans la différence, du regard des autres, d’un gamin qui se rend compte qu’il n’est pas attiré par les mêmes choses que les autres...

D.J. Connell : Moi j’aime bien les gens, je suis toujours attiré par les gens qui sont différents,  en dehors des normes et qui souffrent pour ca. J’utilise l’humeur pour porter des histoires compliqués et tragiques. Julian se prend pour une grande  star depuis son enfance, un comportement renforcé par sa mère qui porte cet espoir et le pousse à assumer sa différence.

 

 

Bouquiner.net : Elle se rend compte très rapidement qu’il est attiré par les garçons.

D.J. Connell : Oui, et en même temps je veux parler d’une mère qui adore son fils. Elle sait qu’il est différent et elle fait tout pour qu’il soit heureux. Je ne le dis pas directement mais, à travers l’histoire, c’est ce que j’ai essayé d’exprimer. Julian sait bien que son père ne l’accepte pas et qu’à l’école il y a des gens qui stigmatisent et frappent les gens comme lui.

 

 

Bouquiner.net : Mais il va essayer de composer avec ça.

D.J. Connell : J’ai créé un personnage Gary qui, lui, est complètement gay, il le montre et se fait souvent passer à tabac. Julian, lui, il se dit qu’il ne faut pas être comme ca. Il fait tout ce qu’il peut pour assumer ses gouts mais sans être extraverti.

 

 

Bouquiner.net : Et c’est comme ca qu’il devient un fieffé menteur

D.J. Connell : Comme il est différent, le challenge pour moi en tant qu’écrivain a été d’exprimer cette subtilité. Il est différent et il souffre pour ca, il est moqué par son père, il se dit qu’il peut être frappé, mais ca n‘empêche pas ce petit de faire tout ce qu’il veut. Donc il ment, mais ses mensonges sont ridicules parce qu’il croit que personne ne s’en rend compte alors que  tout le monde le sait. Et tout ceux qui lui sont proche l’aiment.

 

Bouquiner.net : Ce livre fait penser au film Murielle de P.J. Hogan qui se passe en Australie également.

D.J. Connell : Oui il y a plein de films dans  cet esprit en Australie, Il y a Muriels Wedding Mais aussi The castle qui est un film culte là-bas. D’ailleurs de nombreuses personnes me disent que ce livre ressemble  au film the Castle.

Ce livre est tres australien, avec de gens un peu pauvre, des couples qui ne sont pas très heureux.

J’adore l’Australie ou j’ai habité deux fois. Les choses sont un peu sauvages. C’est un grand pays, les gens ont un esprit un peu ouvert.  Ils ne sont pas comme les européens avec leurs protocoles.  Il y a un gout australien dans ce livre. Il ne faut pas oublier leur héritage Irlandais avec des gens qui aiment boire et qui aiment le sport. Le sport est une religion en Australie. Il y a ce coté très macho tres sportif.

 

 

Boquiner.net : Pourquoi avoir situé l’histoire dans les années 70

D.J. Connell : Parce que pour moi c’est mon enfance. J’ai commencé le roman quand Julian était jeune. J’adore écrire les choses bizarres que font les enfants.

 

 

Bouquiner.net : Justement, comment écrivez-vous ?

D.J. Connell : "Julian Corkle est un fieffé menteur" est mon premier roman. J’ai fait un peu n’importe quoi . Je l’ai réécrit plusieurs fois. Je n’ai pas appris à écrire un roman, c’est venu naturellement. J’ai écrit pendant des années mais comme journaliste  ou pour la pub. Pour écrire un roman il y a des astuces. Maintenant je procède différemment, je suis un plan, bien sur je change toujours tout au fur et à mesure de l’écriture, mais j’ai une structure devant moi.

 

 

Bouquiner.net : Quels conseils donneriez vous à de jeunes écrivains ?

D.J. Connell : Très peu, chacun fait comme il le sent. Moi, je sui très disciplinée, je me lève à 5h30 chaque jour, jil faut dire aussi que je viens d’une famille où on se lève tôt. Je commence vers 6h00. Je travaille intensément pendant 3 heures. Apres je fais du sport où bien d’autres choses. En général, l’après-midi je rédige mes notes. J’ai toujours un carnet avec moi. C’est intéressant, les idées peuvent venir comme ca.

Après il faut chercher les solutions aux problèmes qu'ont pose, il faut que tout ce qu’on met en place s’imbrique et marche ensemble.

Jullian Corkle est un livre assez simple à lire mais il y a des complexités parce que les personnages jouent les uns avec les autres. Pour créer il y a toujours des problèmes et des solutions.

 

 

 

Julian Corkle est un fieffé menteur

D.J. Connell

Ed. Belfond - 19,48€

Acheter ce livre

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos


Voir le profil de Bouquiner.net sur le portail Overblog

Commenter cet article